efforts physiquesDe tout temps, l’homme a dû manger pour vivre. Les efforts physiques qu’il devait fournir au quotidien, les risques de famine causée par une mauvaise récolte et les conditions de vie bien moins confortables qu’aujourd’hui, l’ont poussé à manger dès qu’il en avait l’occasion et à privilégier des aliments riches et nourrissants.

De nos jours, dans les pays développés, les risques de famine sont très faibles, la nourriture est disponible de jour comme de nuit et nous bénéficions d’habitations de tout confort. Nous dépensons donc nettement moins d’énergie mais nous n’adaptons pas automatiquement notre alimentation.

Apports et dépenses énergétiques

Pour fonctionner notre corps a besoin de calories, son carburant. L’apport énergétique doit couvrir les dépenses énergétiques de l’organisme et celles liées à nos activités quotidiennes. Si l’apport est supérieur à la dépense, nous prenons du poids. A l’inverse, si la dépense est supérieure à l’apport, nous perdons du poids.

A notre époque, il existe de nombreux métiers administratifs et il n’est pas rare qu’une personne soit majoritairement sédentaire. Or une personne sédentaire doit diminuer son apport énergétique quotidien de 400 calories par rapport à la moyenne qui est de 2000 calories pour une femme et 2800 calories pour un homme.

Surpoids et obésité

Le surpoids et l’obésité sont considérés comme des épidémies. Ces pathologies ont pour origine une alimentation excessive et trop riche combinée à un manque d’exercice. La surconsommation alimen-taire touche les adultes comme les enfants. Elle est motivée par les campagnes de publicité pour les chips, les sodas, les sucreries ou les fast-foods mais aussi par la vente en grande quantité et par la disponibilité de la nourriture. La surconsommation alimentaire implique très souvent des aliments « plaisir » qui sont gras, sucrés et salés. Ils sont également peu rassasiants et très caloriques.

Rééquilibrer son alimentation

Les autorités de la santé s’inquiètent de la surconsommation alimentaire et de ses conséquences comme l’obésité, le surpoids, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Les règles de base d’une alimentation équilibrée sont largement promues par le biais des médias : manger 5 fruits et légumes par jour, 3 laitages, des féculents à chaque repas, consommer du poisson, de la viande ou des œufs chaque jour et boire au moins 1,5 litres d’eau au quotidien. Il est également recommandé de limiter la consommation d’aliments industriels et de plats cuisinés au profit d’aliments bruts cuisinés maison.
En plus d’une alimentation saine, nous devons pratiquer au moins 30 minutes d’activités physiques chaque jour et faire en plus 3 séances d’une heure de sport chaque semaine.

Image: Fotolia, 27336330, Spinning-Gruppe trainiert, Robert Kneschke

Similar Posts: